Un kwaito plus cloud et mélodique

L’Amapiano est un style de house music sud-africain créé en 2012 à Johannesburg dans la Province de Gauteng. Musicalement, ce style mixe la deep house, le tropical house, le cloud r’n’b, l’afro jazz au kwaito. Les instruments principaux utilisés par les DJs sont le synthétiseur, les percussions et bien sur le piano (amapiano en Zulu).

Cette musique explose dans les townships Alexandra, Vosloorus, Katlehong et bien sur Soweto.

 

L’âme à piano et aux basslines

Certains parlent de kwaito au tempo ralentit pour décrire l’Amapiano. C’est à Soweto que le chanteur SAMTHING SOWETO, ex-THE SOIL, popularise l’Amapiano.

Le DJ-producteur sud-africain GABA CANNAL (“Qui l’en soit ainsi” en portugais) va produire des titres Amapiano. On peut citer “Umhlaba Wonke” (janvier 2020) avec la voix de la chanteuse BUSISWA. En août 2020, GABA CANNAL se classe n°10 au Top House music de Good Hope FM avec le single “Hold On” crédité à CHYMAMUSIQ qu’il remixe.

 

Démocratisation du style par le biais d’internet

La chanteuse sud-africaine KAMO MPHELA se fait connaitre grâce à Instagram. Elle cartonne en mai 2021 avec “Nkulunkulu” avec plus de 4 millions 200000 vues sur Youtube au 31 mai, ce qui la range 9ème ce jour là sur Youtube en Afrique du Sud. Sur Apple Music, elle est classée 20ème en Namibie, 29ème au Botswana et 35ème au Zimbabwe.

L’amapiano se démocratise hors du continent africain avec la chanteuse sud-africaine TYLA. Cette dernière devient ambassadrice du style musical après avoir signé un contrat à New York en mai 2021 avec Epic Records.