Les origines du Hard Rock

Le hard rock ou heavy rock, son synonyme, est un genre de musique qui est issu d’un mélange entre le rock psychédélique des 60’s, le garage rock, le rock’n’roll et le blues-rock.

Caractérisé par une utilisation lourde de la distorsion des guitares électriques, mais aussi de la basse électrique, du clavier et de la batterie, le hard rock a recours à des gammes pentatoniques, des échelles musicales constituées de 5 notes différentes.

A signaler que le premier enregistrement de guitare électrique distordu s’effectue en 1958. C’est le “Rumble” de LINK WRAY. 

 

Philosophie du Hard Rock

Les hard rockers sont des personnes qui rejettent le mouvement beatnik dans sa forme, mais pas dans son fond.

En effet, les personnes qui font vivre le hard rock par leurs créations musicales véhiculent aussi une image d’invitation au partage, très sociale, humanitaire, avec des cheveux longs, mais avec un esprit beaucoup moins communautaire. 

L’aspect vestimentaire est également totalement différent. Le hardeux ou hardos revêtira du cuir ou un blue jean accompagné d’accessoires en cuir, comme la mitaine, le collier ou le bracelet.

 

Les premiers temps du Hard Rock

Si la guitare électrique arrive en 1928, le hard rock ne débarque qu’en 1967 avec le groupe de San Francisco anti beatnik BLUE CHEER. Leur musique marque parfaitement l’évolution naturelle du son Rock de l’époque, après les ROLLING STONES, JIMI HENDRIX et les WHO tout récents autant par la technique de la guitare saturée que dans la sonorité agressive qui allait en crescendo au fil du temps.

Cette saturation guitaristique est obtenue à l’origine en mettant au maximum le volume de l’amplificateur de la guitare électrique, provoquant un écrêtage du signal sans endommager l’amplificateur. On peut rajouter des effets spécifiques à cette musique, le phasing et le feedback.

Si le Hard Rock apparait officiellement en 1967, on peut considérer l’année 1964 comme l’aube du hard rock avec le “You Really Got Me” des KINKS (que les hardeux de VAN HALEN reprendront plus tard).

Ensuite, 1967 c’est l’année du premier morceau de Hard Rock signé par les CREAM, “SWLABR” tiré de l’album “Disraeli Gears“.

En juin 1968, on découvre le premier disque de DEEP PURPLE, un single de Hard Rock, “Hush” et le “Born To Be Wild” de STEPPENWOLF. Suit LED ZEPPELIN en 1969.

 

Première ère : 60’s-70’s

En 1970 débarque FREE, puis URIAH HEEP, et ensuite BLACK SABBATH qui propose des riffs de guitare plus lourds et sombres. Le groupe ouvrira ainsi la voix au Heavy Metal qui possède des rythmiques qui s’éloignent du shuffle (à un rythme binaire succède un rythme ternaire).

Revenons au Hard Rock avec l’arrivée dans ces débuts des 70’s du groupe de Boston AEROSMITH qui restera fidèle au Hard Rock pendant la durée de leur existence. Ce ne sera pas le cas pour JUDAS PRIEST qui va rapidement se radicaliser en Heavy Metal.

Une scène australienne arrive en 1974 avec AC/DC, puis ROSE TATOO et THE ANGELS en 1976 pour ne citer que les plus connus internationalement. A noter que THE ANGELS se nomment ANGEL CITY sur le marché européen.

 

Du Hard Rock dans les pays non-anglophones

En Allemagne, le Hard Rock s’impose rapidement avec le groupe SCORPIONS en 1972, puis ACCEPT formé en 1976. Dans les 80’s arriveront WARLOCK, BONFIRE, KINGDOM COME originaire de Hambourg et PINK CREAM 69.

La Scandinavie est un vaste territoire qui abrite un terreau de musiciens de Hard Rock extrêmement important.

En chef de file, la Finlande a rayonné dans les 80’s avec HANOI ROCKS et PEER GÜNT. La particuliarité c’est qu’au XXème siècle cette musique reste encore à la mode dans ce pays. Ce qui constitue une exception internationale. D’ailleurs le groupe BROTHER FIRETRIBE a obtenu 4 Top 10 catégorie singles entre 2006 et 2014.

La Suède a donné quelques formations Hard Rock qui ont eu une réputation qui a dépassé très largement le cadre national. Outre EUROPE, on trouve aussi ELECTRIC BOYS, ECLIPSE et TALISMAN de Stockholm, ainsi que LAMBRETTA de Skaraborg.

Historiquement, le pays a pratiqué ouvertement cette musique en 1970 avec le groupe NOVEMBER.

A cette même période, la Norvège découvre TITANIC, un groupe basé à Oslo. Beaucoup plus tard arriveront MOTORPSYCHO, GLUECIFER et SKAMBANKT.

Enfin, terminons par le Danemark pour ce tour d’horizon des pays scandinaves avec des stars internationales D-A-D et PRETTY MAIDS.

Deux très grands groupes de Hard Rock ont marqué l’histoire de la Suisse, GOTTHARD et KROKUS.

En France, il faut attendre l’année 1977 avec l’arrivée du groupe OCEAN et surtout de TRUST. Leur tube “Antisocial” aura un tel impact entre 1980 et 1981 qu’il se classera en pole position du Hit Parade de RMC.

Cette chanson fera aussi l’objet d’une reprise par le groupe ANTHRAX en l’ayant traduit en anglais préalablement.

Toutefois, signalons que le groupe LES VARIATIONS avait déjà posait les jalons du Hard Rock dans l’Hexagone avec certains titres de leur répertoire dès la fin des 60’s.

En 1981 se forment dans la banlieue parisienne le groupe VULCAIN et à Paris intramuros le groupe SATAN JOKERS sous l’égide de RENAUD HANTSON. On connait un peu moins WARNING et SQUEALER.

L’Espagne sera le pays de l’hémisphère sud le plus fourni en Hard Rock avec les basques d’ANGELES DEL INFIERNO, MAGO DE OZ et bien sur les madrilènes de BARON ROJO.

En URSS, le Hard Rock avait droit de cité avec le groupe originaire de Leningrad, ALISSA et GORKY PARK.

L’Amérique du Sud offre aussi son lot de formations Heavy Rock comme CUCA ou LUZBEL au Mexique et DR. SIN ou EGO KILL TALENT au Brésil.

En Asie, c’est surtout le Japon qui a fait la part belle à cette musique avec dès les 70’s l’arrivée du groupe LOUDNESS. A signaler un groupe de Tokyo de Hard Rock 100 pour 100 féminin, BAND-MAID.

 

Des variants du Hard Rock s’imposent dès 1976

Dès 1976, le groupe BOSTON pose les bases du Hard-F.M., hard rock bien léché formaté pour les radios rock F.M. des USA au départs, puis pour toutes celles du Monde entier.

En Grande Bretagne, on a l’émergence de la New Wave Of British Heavy Metal avec des groupes comme GIRLSCHOOL, entièrement féminin, IRON MAIDEN, MARSEILLE de Liverpool, MOTÖRHEAD, RAVEN, SAVAGE, SAXON, TYGERS OF PAN TANG…

 

Deuxième ère Hard Rock

Les années 80 démarre dans la douleur au niveau des grands pontes du Hard Rock. En effet, le leader et chanteur d’AC/DC, BON SCOTT perd la vie en février 1980.

Après la mort du batteur JOHN BONHAM en septembre 1980, LED ZEPPELIN se sépare. Certains groupes, tel que QUEEN explorent de nouveaux horizons musicaux plus pop-rock, voire disco (Munich Sound). OZZY OSBOURNE se lance en solo. 

En 1981, un groupe américain, MÖTLEY CRÜE lance le Glam Metal qui se propage avec TWISTED SISTER et QUIET RIOT. Le Hard F.M. se développe avec SURVIVOR, EUROPE, BON JOVI….

 

Troisième ère Hard Rock

Les 90’s voient l’accomplissement des carrières de groupes tels que METALLICA ou GUNS N’ ROSES. Ce sont aussi les années grunge et du metal fusion. Le véritable Hard Rock n’est plus à la mode.

A partir de 2004, par exemple le groupe australien WOLFMOTHER qui pratique plusieurs musiques différentes comme le Stoner Rock, le Neo Psychedelia ou le Blues Rock rend hommage au Hard Rock comme sur “White Unicorn” qui fait penser à LED ZEPPELIN.