La New Wave allemande

La Neue Deutsche Welle ou NDW est un sous-genre musical de la New Wave créée en Allemagne en août 1979. Ainsi dans le magazine musical de Hambourg Sound paru en octobre 1979, on utilise pour la toute première fois ce terme. Ce courant musical est inscrit dans un courant de pensée moins Blitz qu’au Royaume Uni, mais plus Zeitgeist, c’est à dire dans l’esprit du temps qui converge dans un but de progrès de l’humanité, sans guerre, ni nucléaire dans un contexte de Guerre Froide. C’est le cas de l’hymne mondial de cette musique, “99 Luftballons” de NENA en 1983 et du “Liebe” du français LAURENT VOULZY la même année.

Une scène germanophone dominante avec une exception francophone

Outre LAURENT VOULZY, on peut considérer qu’ALAIN BASHUNG avec “Lavabo”, “C’est Comment Qu’on Freine” ou “What’s in a Bird” ainsi que PATRICK COUTIN avec “J’aime Regarder les Filles” aux influences Krautrock ou “Rends-moi mon coeur gamine” proche de JOACHIM WITT.

Albums :

. NENA (Feuer und flamme)

. TRIO (Bye bye)

. JOACHIM WITT (Edelweiss)

. SPLIFF (85555)

. IDEAL (Der ernst des leben)

. EXTRABREIT (Rückkehr der phantastischen 5)

. HUBERT KAH (Ich komme)

. FALCO (Einzelhaft)

. MARKUS (Kugelblitze und Raketen)

. FEHLFARBEN (Monarchie und Alltag)

Hit Singles :

. FALCO – Rock me Amadeus

. FEHLFARBEN – Europa

. FLUPPE – Paris

. JAN JESTER – Mein Mädchen (heißt Birgitt)

. NENA – 99 Luftballons