Une musique en quête de spiritualité

Genre musical afro-américain créé en 1957 à Hollywood en Californie sur les bases du Rhythm’n’blues. Le plus ancien morceau du genre est “You Send Me” de SAM COOK paru en septembre 1957.

Certains font même remonter les origines du genre au “I Got A Woman” de RAY CHARLES enregistré à Atlanta en 1954. En effet, le chanteur BOBBY WOMACK a déclaré à propos de ce titre que le Genius a apporté au monde la soul music. En 1958, RAY sortira un album qui se nomera “Soul”.

Les racines de cette musique sont puisées dans le gospel pour le chant (soul signifiant “âme” en français) où le profane envahit les textes. Musicalement, le rythme du R’n’b est ralentit pour obtenir la soul music.

L’urbanisation est aussi à l’origine de cette musique qui cherche une certaine spiritualité dans un monde bétonné où le matériel devient rapidement roi, ce qui est beaucoup moins le cas en campagne.

Des variants souvent toponymiques

Au début des 60’s on va voir apparaitre plusieurs styles de Soul Music différents parmi lesquels :

– La Northern Soul dont font partis

        – La Chicago Soul

et

        – Le Motown Sound ou la Detroit Soul

– La Southern Soul dont font partis

    – La Memphis Soul

et

    – La New Orleans Soul

– La Latin Soul  (avec ses rythme sud-américains ou hispaniques)

– La Philadelphia Soul ou Philly Soul

– La British Soul

 

Une soul aussi en fusion

Des fusions musicales se feront aussi avec le blues ou le jazz donnant :

– La Blue-eyed Soul

– La Brown-eyed Soul

La Cinematic Soul

– La Deep Soul

– La Hip-hop Soul

– La psychedelic Soul

– Le Retro Soul

– La smooth Soul

– Le Soul-Blues

– Le Soul-Jazz

– La Soul-pop

Un héritage très jazzy

Dans les 80’s arrive l’Acid Jazz qui donnera naissance rapidement dès 1990 de la Néo Soul avec les YOUNG DISCIPLES. Ainsi, on ralentit le rythme de l’Acid Jazz et on donne une place prédominante au chant.