Oui-oui et les chansons bougent

Le YéYé ou Yé-Yé est un genre musical français créé à Paris en France en 1959. Cette musique associe des textes de teenagers français à du Rock’n’roll, du Rhythm’n’blues, du British Beat, du Doo-wop et du Jazz. L’émission de la radio Europe numéro 1 (devenue Europe 1 depuis), Salut Les Copains, va permettre de rendre très populaire cette musique à partir du début des 60’s. Au départ, l’émission n’était que hebdomadaire, diffusée le jeudi, et ne durait que 30 minutes. Ensuite, dès le 19 octobre 1959, elle passe à une diffusion quotidienne de 2 heures, du lundi au vendredi de 17h à 19h.

Le YéYé invente le Scopitone

C’est la déferlante YéYé en France va permettre de populariser la vidéo dans les 60’s. Si le panoram se développe aux USA dans les années 40 avec quelques jazzmen et jazzwomen, la France va développer son propre concept de la vidéo liée à une chanson. C’est le Scopitone. L’appareil se présente sous la forme d’un Juke-box. Il permet d’entendre et de voir en même temps une chanson que l’on peut choisir en appuyant simplement sur un bouton. Un équivalent italien existe à la même époque, le Cinebox.

Héritage apporté

Le YéYé commence à disparaitre progressivement à partir de l’enregistrement des titres “Pardon“, “Reste” et “Comme d’habitude” par CLAUDE FRANCOIS qui étaient dédiés à sa fiancée d’époque, FRANCE GALL. Nous sommes en septembre 1967. Tout s’arrête après mai 1968. Les textes seront désormais plus travaillés, moins “infantiles” ou “innocents”.

Le Japon continuera à beaucoup s’influencer de cette musique à travers les décennies suivantes. Le Shibuya-kei créé à Shibuya dans Tokyo en 1993 va énormément reprendre des poncifs du Yé-Yé. La déferlante Teen Pop des 90’s dans les pays anglo-saxons va aussi s’inspirer de ce genre typiquement français.

Hit Singles :

. FRANCE GALL – Baby pop

. FRANCE GALL – Laisse tomber les filles